UPDATE: Nouvelle interface statistique sur LinkedIn

Publié le

Catégorie(s) : E-business, Médias sociaux, Universem, Web Analytics

Three new sections available on LinkedIn Analytics

 

Linkedin vient de revoir ses outils « Analytics ». Ces modifications avaient été annoncées plus tôt dans l’année par la société de Mountain View.

Le mois dernier, nous avons mis à jour notre prédécent article traitant des statistiques LinkedIn (ce dernier est disponible ici) et la nouvelle interface « Analytics » n’était, alors, pas encore disponible. Son déploiement s’est donc fait progressivement.

Notre première prise en main de cette dernière met en évidence de belles améliorations. Elle a cédé sa place à une nouvelle organisation des données statistiques mesurées par la plateforme.

Désormais sous l’appellation « Analytics », c’est en réalité trois sections, chacune reprise sur une page distincte, qui vous sont proposées :

1. Visiteurs (« Visitors »)

Cette première section vous propose un nouveau set de données qui n’était pas disponible dans la précédente version de l’outil « Analytics » de LinkedIn. Vous y retrouvez toutes les informations relatives à vos visiteurs, et ce, page par page : « Company », « Career / Jobs » et « Career / Life ».

Vous pouvez également analyser votre trafic par source : « Mobile » ou « Desktop ». Il vous suffit de désactiver le mode « Aggregate » pour modifier l’affichage et isoler le support choisi.

The new enriched Traffic Metrics available under the visitor section of LinkedIn Analytics

 

Autre nouveauté, vous disposez à présent d’un outil d’analyse démographique de vos visiteurs. Ce dernier vous permet, au travers de plusieurs dimensions, d’identifier et de segmenter les visiteurs de votre page. Vous noterez que LinkedIn a abandonné l’utilisation de graphiques en bâtonnets au profit d’un « Pie Chart ». Bien que plus moderne, cette présentation est passablement moins lisible. Saluons néanmoins l’arrivée de ce nouveau set de données ainsi que de petits « Insight Tips » qui vous aideront à mieux identifier le type daudience que vous désirez cibler.

 

The new visitor demographics help you identify who are your pages' visitors

 

2. Nouvelles (« Updates »)

La seconde section propose également de nouvelles données qui viennent enrichir des panels existants. Elle se concentre uniquement sur les performances de vos publications. Vous pouvez ainsi suivre l’évolution de vos publications au cours d’une période définie par vos soins. Cette dernière est scindée en trois blocs :

  • Le premier se focalise sur les « Engagement Highlights » des trente derniers jours. D’un simple coup d’œil, vous pouvez surveiller les performances de vos contenus.
  • Le second présente graphiquement les résultatsde l’ensemble des vos posts au cours de la période sélectionné Toute comme dans la précédente version, vous pouvez vous concentrer sur la dimension de votre choix en isolant la métrique que vous désirez analyser (« Impressions », « Clicks », « Shares », etc.)

Just as in the follower section, you will find in the update section the highlights of the last 30 days and a chart in which you will be able to monitored the impact of your published updates in terms of engagement.

 

  • Le dernier bloc vous propose d’analyser les mêmes données, mais isolées par post. Celui-ci n’a que très peu évolué par rapport à la version précédente et offre globalement des informations similaires.

 

The update engagement table that was already available in the previous version of the LinkedIn Analytics has known a few improvements.

 

Finalement, notez que ce dernier bloc est à présent exportable. Un bouton a effectivement pris place dans le coin supérieur droit de la section « Updates » et permet de le télécharger au format Excel. Vous pouvez obtenir les résultats de vos publications des deux derniers mois. Le fichier généré est d’ailleurs enrichi de quelques champs sympathiques :

  • Type de nouvelle (organique ou sponsorisée)
  • Nom de la campagne (si vous avez décidé de promouvoir votre publication)
  • Date de publication organique (première date de publication sur la plateforme)
  • Date de publication sponsorisée (première date de promotion de la publication)
  • Date de début de la campagne
  • Date de fin de la campagne
  • Audience organique
  • Impressions (vraisemblablement une consolidation des impressions organiques et sponsorisées)
  • « Clicks »
  • « Click Through Rate »
  • Nombre total d’interactions
  • Nombre d’abonnés acquis
  • Taux d’engagement

The new export function of LinkedIn Analytics is available in the upper right corner of your screen in the update section.

You can export to Excel the update engagement table. The said table is even enriched with new fields that were not available in the past. You can even select the period you are interested in before exporting the data. Pretty convenient.

 

3. Abonnés (« Followers »)

La dernière section, qui a connu de belles adaptations, offre une vue spécifique sur les abonnés. Tout comme la catégorie « Updates » elle propose d’entrée de jeu un bloc « Highlights » avant de se concentrer sur l’évolution de laudience. Soulignons d’ailleurs que LinkedIn semble avoir fait l’impasse sur le « Follower Trends » au profit du « Follower Gains ».

Cette nouvelle présentation vous offre la possibilité, par type de source d’acquisition (organique ou sponsorisée) et sur une période donnée, d’analyser en absolu l’évolution de votre audience jour après jour. Elle permet, dès lors, de constater la perte d’un ou plusieurs « Followers » ce qui n’était pas toujours possible précédemment.

In the follower section you will be first presented the highlights of the last 30 days.

 

Tout comme dans la section « Visitors », vous trouverez sur cette troisième page un outil d’analyse démographique. À l’instar de celui de l’onglet « Visitors », il vous permet d’identifier et de définir le profil de vos abonnés au travers de différentes dimensions.

C’est au niveau de la nature des informations remontées que la différence se fait. En effet, le premier vous propose des données relatives (valeurs procentuelles) alors que le second n’offre que des données absolues (nombres). Vous pouvez, par exemple, savoir très précisément combien de profils seniors sont abonnés à votre page.

The follower demographics now displayed absolute values.

 

Vient finalement le bloc lié aux « Companies to Track » qui remplace l’ancien « How to Compare » (nous vous avions présenté ce bloc dans notre précédent article disponible ici). Dans la précédente version de son outil d’analyse, LinkedIn sélectionnait automatiquement une série de sociétés ayant un profil similaire à celui de votre organisation et vous permettait d’en contrôler le nombre d’abonnés.  

Le nouveau bloc, quant à lui, est nettement moins avare de détails. Premièrement, la liste des entreprises est beaucoup plus complète. Ensuite, il propose d’analyser d’autres informations liées à la performance des pages de ces « compagnies à suivre ». Effectivement vous pouvez, en outre du nombre d’abonnés, voir :

  • Comment évolue leur audience ;
  • Le nombre de nouvelles partagées ;
  • Les engagements qu’elles ont engendrés. 

 

The new companies to track table help you monitor the activity of the companies you are comparing to. Companies that have a profile similar to the on of your organisation according to LinkedIn.

 

Une fois encore, vous pouvez déterminer sur quel laps de temps vous désirez analyser ces données. La liste s’agence automatiquement en fonction de la période définie et des performances des sociétés y étant reprises.  

Vers un véritable tableau de bord

Vous retrouverez de grandes similitudes dans chacune des 3 sections, comme un graphique central permettant d’analyser, par dimension, les performances de vos tactiques, et ce, au cours d’une plage de temps définie.

Les données démographiques ont été enrichies et prennent place dans deux catégories différentes afin d’en faciliter la lecture.

Les principaux « Metrics » mentionnés dans notre précédent article restent bien entendu toujours accessibles. Mais avec cette nouvelle interface, LinkedIn tend à se rapprocher dun vrai « Dashboard Analytics », complet dans les données proposées. Il est également pourvu de menus plus « User Friendly » qu’auparavant et permettant un export simple de certaines sections clés (« Update Engagement » pour le moment mais d’autres vont probablement suivre). 

NB: au moment de rédiger cet article nous constatons encore quelques incohérences dans les données remontées mais gageons que LinkedIn va rapidement corriger ce petit problème. 

Envie de partager vos impressions sur ce nouvel outil? N’hésitez pas à commenter. 

 

Laisser une réponse